Passer au contenu principal Passer au clavardage

Les fraudes à éviter en 2024

Six types de fraudes et des conseils pour vous aider à les identifier et à rester en sécurité. 

7 février 2024

Écrit par Kelley Keehn

Une femme semble méditer sur la vie, en regardant par la fenêtre de sa chambre. Elle est sur son lit allongée sur le ventre, et elle se touche le menton. Elle tient un téléphone, mais ne le regarde pas.

À retenir

  • Au Canada, la fraude est la cause de centaines de millions de dollars de pertes déclarées.
  • Les arnaques des grands-parents créent un sentiment d’urgence, les arnaqueurs se faisant passer pour un petit-enfant en détresse.
  • L’arnaque de la boucherie (« pig butchering ») incite les victimes à investir dans des projets apparemment lucratifs avant de s’enfuir avec leur argent.
  • Les arnaques de prise de contrôle de compte utilisent diverses méthodes pour obtenir des informations personnelles et des mots de passe à usage unique afin d’accéder à des comptes personnels dans des banques et d’autres institutions.

Fraud to look out for in 2024

Un soir, très tard, ma mère, Kathy, fut surprise par un appel téléphonique provenant d’un « nom privé, numéro privé ». Elle a l’habitude d’envisager les situations avec scepticisme, grâce à la sagesse de ses 85 ans d’expérience de la vie. Mais comme les appels de mon frère Randy apparaissent généralement comme « privés », elle a répondu, craignant un problème.

« Maman, c’est ton fils, Randy, » frémit l’interlocuteur. « J’ai eu un terrible accident, j’ai besoin de ton aide. »

Le cœur de maman s’emballe, mais elle reste prudente. « Cela ne te ressemble pas, Randy », dit-elle. « Pourquoi parles-tu bizarrement? »

« Oh, maman, » répond l’interlocuteur, « je me suis cassé le nez, c’est pour ça que ma voix est différente. »

Maman hésite un instant, mais se fie à son instinct. « Ce n’est pas toi, Randy, » dit-elle. « Je t’appelle moi-même! »

Clic — elle raccroche.

Chapeau, maman!

Un problème grandissant

Ma mère a échappé à un arnaqueur cette fois-ci, mais elle n’est qu’une parmi de nombreux Canadiens qui, chaque année, sont la cible d’une forme ou d’une autre d’arnaque ou de fraude. Le problème est omniprésent.

Selon les données du Centre antifraude du Canada (CAFC), au 30 septembre 2023, le nombre de plaintes de fraude signalées pour l’année s’élevait à 49 074. Il y a eu 31 758 victimes, entraînant une perte financière totale de 404,2 millions de dollars.

Toutefois, ces statistiques ne sont que la pointe de l’iceberg : on estime qu’à peine 5 % des victimes (par opposition aux personnes qui appellent simplement pour signaler une arnaque) signalent des incidents frauduleux.

Les activités frauduleuses et les arnaques reposent souvent sur une trame récurrente, mais les fraudeurs modifient constamment leurs tactiques pour piéger les personnes qui ne se doutent de rien. En étant conscient des points communs qui relient ces stratagèmes, vous serez en mesure de repérer et d’éviter les efforts des fraudeurs. Dans cet article, nous nous penchons sur trois cas d’arnaques et nous vous donnons des conseils pour vous aider à identifier certains de ces stratagèmes courants.

1. L’arnaque des grands-parents et de l’extorsion de fonds

L’arnaque des grands-parents, comme celle à laquelle ma mère a échappé de justesse, joue sur les émotions et crée un sentiment d’urgence. Les arnaqueurs se font passer pour des petits-enfants en détresse, prétendant souvent qu’ils ont des problèmes juridiques, qu’ils sont en panne ou qu’ils ont besoin d’une aide financière urgente. Ils contactent des personnes âgées, exploitent leurs émotions et leur confiance pour leur extorquer de l’argent ou obtenir des renseignements personnels sous de faux prétextes, en profitant de leur inquiétude pour le bien-être de leur supposé petit-enfant.

Les conseils suivants peuvent vous aider à évaluer les appels suspects et à rester en sécurité.

  • Vérifiez les appels de manière indépendante : Quelle que soit l’identité de la personne qui appelle, faites preuve de prudence. Les fraudeurs utilisent souvent la technologie de l’usurpation d’identité pour imiter des entités de confiance. Vérifiez toujours leur identité en raccrochant puis en rappelant la soi-disant personne ou institution à l’aide des coordonnées officielles.
  • Faites confiance aux doutes concernant l’authentification vocale : Soyez prudent même si la voix à l’autre bout du fil vous semble familière. Les progrès de la technologie de l’intelligence artificielle permettent aux arnaqueurs de manipuler et de reproduire les voix de manière convaincante. Confirmez toujours l’identité de la personne qui vous appelle en posant des questions personnelles auxquelles elle seule peut répondre.
  • Établissez un contact direct : Si la personne au bout du fil prétend être un proche en détresse, raccrochez et appelez-la directement à l’aide d’un numéro de téléphone connu. Confirmez la situation ou demandez-lui si c’est bien elle qui vous a appelé.
  • Protégez vos renseignements personnels : Ne divulguez jamais de données importantes comme votre nom complet, votre adresse, votre date de naissance, votre numéro d’assurance sociale (NAS), vos coordonnées bancaires ou toute autre information financière par téléphone, en particulier à des interlocuteurs non sollicités.
  • Restez calme et vigilant : malgré les appels urgents ou les tactiques de pression, gardez votre sang-froid et restez sceptique. Les fraudeurs profitent de la panique et de la peur pour vous soutirer rapidement des informations ou de l’argent.

2. L’arnaque de l’emploi

Les arnaques peuvent être sournoises, n’est-ce pas? Même si je surveille habituellement mes arrières en ligne, une surprise récente m’a fait réfléchir à deux fois.

J’ai reçu tout à coup une offre d’emploi sur LinkedIn. Je n’étais pas à la recherche d’un emploi et je n’y avais jamais fait allusion en ligne. Le recruteur semblait sérieux, avec de nombreuses connexions mutuelles sur LinkedIn. Puis est venue l’offre d’un poste de consultante à 120 000 $. Ça semblait trop beau pour ne pas l’accepter — jusqu’à ce que les signaux d’alarme se fassent entendre.

Ils voulaient que je contacte une entreprise en Asie du Sud pour obtenir les détails du poste. J’ai reçu la description de poste, mais elle était décousue, pleine de fautes de frappe et très vague. Le poste? Jouer les intermédiaires financiers entre une société pharmaceutique chinoise et le Canada. Les fraudeurs me proposaient d’agir en tant qu’agent de compensation, en promettant de me rembourser la couverture des frais de courtage pour des opérations financières. Cependant, les détails peu précis, les fautes de frappe et la promesse de revenus faciles et réguliers ont éveillé mes soupçons. J’ai flairé l’arnaque et n’ai pas mordu à l’hameçon. J’ai reconnu les caractéristiques d’une arnaque visant à exploiter des personnes en les convainquant de payer des frais avec la fausse promesse d’un remboursement.

Leçons tirées de mon arnaque d’emploi sur LinkedIn

Ces conseils peuvent vous aider à repérer les signes avant-coureurs et à vous protéger contre les arnaques liées à l’emploi. Soyez toujours vigilant et faites des recherches approfondies avant d’accepter une offre d’emploi, surtout si elle vous semble suspecte ou trop belle pour être vraie.

  • Faites des recherches sur l’entreprise : Renseignez-vous soigneusement sur l’entreprise qui propose l’emploi. Recherchez des avis, vérifiez leur site Web et assurez-vous de leur légitimité auprès de sources réputées telles que le Better Business Bureau (en anglais).
  • Remettez en question les offres irréalistes : Méfiez-vous des offres d’emploi qui semblent trop belles pour être vraies en ce qui concerne le salaire ou les exigences professionnelles. Un salaire trop élevé pour un effort minime peut être le signe d’une arnaque.
  • Vérifiez les informations de contact : Assurez-vous que le recruteur ou l’entreprise qui vous offre un emploi dispose d’un site Web, d’un courriel et de coordonnées valables. Les entreprises légitimes ont souvent une présence en ligne bien établie.
  • Fiez-vous à votre instinct : Si vous avez l’impression que quelque chose ne va pas ou que la description du poste semble vague ou irréaliste, faites confiance à votre instinct. Les arnaqueurs utilisent souvent des moyens de pression ou créent une situation d’urgence pour manipuler leurs victimes potentielles.
  • Évitez les paiements préalables : Méfiez-vous si l’emploi vous demande de payer d’avance des fournitures, une formation ou d’autres dépenses. Les employeurs légitimes ne demandent généralement pas de paiements à leurs employés comme condition d’embauche.

3. L’arnaque de la boucherie (pig butchering)

Glenna Smith est directrice générale de Smith Compliance Consulting et gourou de la criminalité financière, spécialisée dans la lutte contre le blanchiment d’argent. Un soir, en dégustant du vin, son ami Sam lui a parlé d’un message qu’il avait reçu sur WhatsApp. Il provenait d’un numéro inconnu et demandait : « Comment ça va? ». Curieux, Sam a répondu, déclenchant une conversation amicale qui s’est poursuivie au fil du temps. Peu à peu, un lien s’est formé.

Les arnaqueurs astucieux ne demandent pas d’argent directement, mais proposent plutôt une opportunité d’investissement imbattable. L’arnaque, désignée par le terme anglais « pig-butchering » (la boucherie), qui consiste à « engraisser » la victime avant de la dépouiller de son épargne, est l’un de ces stratagèmes.

Dans son cas, Sam a « investi » 200 $ et, au fil des semaines, il a consulté le site Web qui lui avait été fourni et a vu son investissement croître rapidement. Enthousiasmé, Sam a rajouté de l’argent, puis encore plus. Mais il ne s’agissait pas du tout d’une opportunité légitime — c’était un faux site qui donnait seulement l’impression que Sam faisait fructifier sa fortune. Dès qu’il a essayé de retirer les fonds, il s’est rendu compte qu’il s’agissait d’une arnaque. Son argent avait disparu, tout comme son ami WhatsApp.

« L’arnaque de la boucherie cible les individus sur les médias sociaux en utilisant de faux profils ou de faux prétextes pour envoyer un message, » explique Smith. « Les arnaqueurs établissent la confiance en prenant leur temps, puis persuadent les victimes d’investir dans leurs fausses plateformes de crypto-monnaies, promettant la richesse avant d’exploiter et de s’enfuir avec tout leur argent. » Ce type d’arnaque est à l’origine de dizaines de milliards de dollars de pertes dans le monde entier. Malheureusement, les arnaqueurs peuvent aussi être des victimes — des personnes contraintes de participer à des opérations de cyberescroquerie.

Leçons à tirer de l’arnaque de la boucherie

Les messages non sollicités sont un excellent moyen pour les arnaqueurs de vous contacter et d’établir une relation avant de vous faire leur proposition. Voici ce qu’il faut savoir pour éviter cette arnaque populaire.

  • Méfiez-vous des messages génériques : Si vous recevez un message vague du type « Bonjour, comment ça va? » de la part d’un numéro inconnu, agissez. Supprimez le message, bloquez le numéro et reprenez vos activités habituelles.
  • Méfiez-vous du langage scénarisé : Les arnaqueurs suivent souvent des manuels scénarisés, affinant leur langage pour manipuler et cibler efficacement les victimes. Ils adaptent leur approche en fonction de divers scénarios.
  • Signalez toute activité suspecte : Si vous recevez de tels messages ou si vous soupçonnez une arnaque, signalez-la immédiatement aux services de police locaux. Un signalement rapide permet d’éviter que d’autres personnes ne soient victimes de ce type d’arnaque.
  • Restez vigilant, restez en sécurité : Même des professionnels, des banquiers et des représentants des forces de l’ordre ont été dupés par ces arnaques convaincantes. Ne vous sentez pas gêné. Ces arnaqueurs savent parfaitement tromper des personnes de tous les horizons.

4. Arnaques de prise de contrôle de compte

La vérification en deux étapes (également connue sous le nom de mot de passe à usage unique) envoie un code de sécurité au téléphone d’une personne pour renforcer la sécurité lorsqu’elle se connecte. Toutefois, si un fraudeur a obtenu les identifiants de connexion de la victime, il peut essayer de déjouer le système en appelant la victime et en lui demandant le code de sécurité.

« Les consommateurs font intrinsèquement confiance à leurs institutions, » note Rachel Topalov, directrice de la stratégie de lutte contre la fraude et de la gouvernance chez Tangerine. Un fraudeur qui tente d’accéder à des données de connexion personnelles peut demander un code de sécurité en se faisant passer pour une institution de confiance. Une fois qu’il l’a obtenu, le fraudeur peut se servir du code et des informations d’identification acquises pour accéder sans autorisation à leurs comptes.

En ce qui concerne l’IA et les nouvelles technologies, Topalov met en garde contre le fait que les logiciels de reconnaissance vocale précédemment utilisés par certaines banques pour la vérification de l’identité sont de moins en moins fiables. Elle conseille de se familiariser avec les autres méthodes de vérification de l’identité utilisées par les banques lors des appels. « De nos jours, les banques doivent diversifier les mesures d’authentification, car aucune méthode n’est infaillible, » explique Topalov.

Tangerine, par exemple, intègre la vérification vocale : Les voix enregistrées des clients sont utilisées (avec leur consentement) pour l’authentification. Cependant, les fraudeurs peuvent utiliser l’IA pour reproduire les voix des clients, créant ainsi des contrefaçons convaincantes et sapant les outils de vérification vocale. C’est pourquoi Tangerine renforce sa sécurité par une authentification supplémentaire, comme la vérification des NIP, en plus de la vérification vocale. Ne manquez pas de visiter le Centre de sécurité de Tangerine pour les dernières informations.

Quelques conseils pour éviter les arnaques de la prise de contrôle de compte

Topalov propose les conseils suivants en matière de prévention de la fraude :

  1. Surveillez régulièrement l’activité de votre compte en vérifiant les relevés et l’historique des opérations pour détecter toute opération inhabituelle ou non autorisée.
  2. Activez les alertes pour recevoir des notifications sur les activités liées au compte, telles que les retraits importants. Faites toujours preuve de prudence et ne vous fiez pas aveuglément à l’identité de la personne qui vous appelle pour des questions relatives à votre compte.
  3. Utilisez des mots de passe et des NIP robustes et uniques et maintenez l’authentification en deux étapes active. Soyez prudent lorsque vous communiquez des renseignements personnels par téléphone sans avoir vérifié l’identité de la personne qui vous appelle.

5. Escroquerie à l'Agence du revenu du Canada 

N'aimez-vous pas cette sensation lorsque vous faites votre lessive et que vous trouvez un montant supplémentaire de 20 $ dans votre pantalon que vous aviez oublié? Et si vous receviez un message vous disant que vous avez un chèque non réclamé de 2 000 $ de l'Agence du revenu du Canada (ARC) qui vous attend? Dans quelle mesure cette nouvelle illuminerait-elle votre journée? C'est exactement ce qui est arrivé à Abdul. 

« J'ai appris récemment que l'ARC informait des millions de personnes que des chèques non réclamés les attendaient. J'étais tellement excité de recevoir ce message. En fait, j'avais vraiment besoin de cet argent. Mais en regardant de plus près le texte, il m'a semblé louche. Je me suis connecté à mon compte sur le site Web de l'ARC, car j'avais entendu dire qu'ils indiquaient si on vous devait de l'argent ou non. J'ai découvert qu'on ne me devait rien et je suis vraiment content de ne pas avoir cliqué sur ce lien! ». 

Il y a au moins un fond de vérité ici. Il se peut en effet que vous ayez un chèque de remboursement non encaissé. Pour en avoir le cœur net, il vous suffit de vous connecter à votre compte de l'ARC

Leçons à tirer d'Abdul : 

  • Il a absolument fait ce qu'il fallait! Ne cliquez jamais sur un lien, une pièce jointe ou une demande de renseignements personnels pour obtenir de l'argent non réclamé ou toute autre offre. Cela pourrait permettre à un pirate d'accéder à votre ordinateur, à vos contacts et potentiellement à vos renseignements personnels. Si vous n'êtes pas certain que le message est légitime, allez vous-même sur le site Web de l'organisme (et non en cliquant sur le lien fourni) ou appelez-le. 
  • L'ARC ne vous appellera jamais, ne vous enverra jamais de courriel ou de message texte pour vous informer d'un remboursement. Votre gouvernement provincial, votre administration municipale et votre institution financière ne le feront pas non plus. Les notifications légitimes sont envoyées par courrier. En cas de doute, appelez-les directement. 

6. Escroquerie par hameçonnage 

Il était 17 h 45, un vendredi précédant un long week-end rempli de projets familiaux amusants, lorsque Joyce reçoit un courriel de sa banque lui annonçant que son compte allait être bloqué. 

“J'ai presque paniqué! Mon cœur s'est effondré. Je ne pouvais pas faire bloquer mes comptes. J'avais prévu une fin de semaine d'activités avec mon copain et les enfants. Pourquoi enverraient-ils un courriel comme celui-là? J'ai bien sûr agi rapidement et fait ce qu'ils m'ont dit. En rétrospective, le site Web m'a semblé un peu étrange, car j'ai habituellement ma carte bancaire enregistrée sur mon navigateur, mais je n'avais que jusqu'à 18 heures pour faire corriger cela. J'ai paniqué. J'ai peur maintenant parce que je sais que c'était un faux site Web et que je ne sais pas quels renseignements ils ont ou ce que je dois faire! 

Leçons à tirer de Joyce : 

  • Les escrocs sont super sophistiqués aujourd'hui, alors ne vous en voulez pas si vous êtes une proie. Cela peut littéralement arriver à tout le monde. Les fraudeurs se sont servis d'une contrainte de temps et d'une longue fin de semaine pour effrayer Joyce et l'amener à cliquer sur leur demande. Si elle craignait d'être bloquée, la meilleure solution aurait été d'aller directement sur le site Web de la banque pour se connecter (sans utiliser le lien fourni) ou de l'appeler. Mais qui peut en vouloir à Joyce? 
  • Joyce doit maintenant agir rapidement pour limiter les dégâts avant que les fraudeurs n'utilisent ses renseignements pour demander un crédit à son nom, ouvrir des comptes, essayer de remplir sa déclaration d'impôts pour obtenir son remboursement, etc. 
  • Joyce doit immédiatement contacter toutes ses institutions financières pour leur faire savoir qu'elle a accidentellement donné ses données personnelles et financières à un fraudeur potentiel et obtenir des conseils sur les meilleures mesures à prendre. Il est toujours bon qu'elle change immédiatement tous ses mots de passe et codes NIP en ligne. Elle devrait également informer Equifax et TransUnion – les deux agences d'évaluation du crédit au Canada – qu'elle est une victime potentielle de fraude. Ils placeront tous les deux des alertes à la fraude dans son dossier afin de la protéger contre toute demande de crédit en son nom. 

Au Canada, la fraude est une préoccupation urgente, les cas signalés ne révélant qu’une fraction du problème. Grâce à des exemples concrets, nous avons mis en évidence la façon dont les fraudeurs exploitent la confiance accordée aux institutions et utilisent des tactiques évolutives telles que l’interception des codes de sécurité pour accéder à des informations importantes.

Il est essentiel de rester vigilant : surveillez vos comptes, activez des alertes en cas de changement et renforcez vos mesures de sécurité. Soyez prudent avec l’identification de l’appelant et évitez de communiquer des informations personnelles par téléphone sans avoir vérifié l’identité de la personne qui vous appelle. Comprendre ces tactiques vous donne les moyens de vous défendre contre les menaces en constante évolution, et de protéger vos finances et votre identité à l’ère numérique.

Cet article ou cette vidéo (le « contenu »), selon le cas, est fourni par des tiers indépendants qui ne sont pas affiliés à la Banque Tangerine ou à l’une de ses sociétés affiliées. La Banque Tangerine et ses sociétés affiliées n’endossent ou n’acceptent aucune responsabilité envers toute perte financière ou d’investissement découlant de l’utilisation de ce contenu.

Le contenu est fourni à des fins d’information et d’éducation générales seulement. Il n’est pas destiné à être utilisé à titre de, ou à donner, des conseils financiers, fiscaux ou d’investissement personnels. Il ne tient pas compte des objectifs spécifiques, de la situation personnelle, financière, juridique ou fiscale, ou des circonstances et besoins particuliers de tout individu spécifique. Aucune information comprise dans le contenu ne constitue, ou ne doit être interprétée, comme une recommandation, une offre ou une sollicitation par la Banque Tangerine d’acheter, de détenir ou de vendre tout titre, produit ou instrument financier qui y est mentionné ou de suivre une stratégie d’investissement ou financière particulière. En prenant vos décisions financières et d’investissement, vous consulterez et vous fierez à vos propres conseillers et demanderez votre propre avis professionnel concernant la pertinence de la mise en œuvre des stratégies avant de prendre des mesures. Toute information, donnée, opinion, point de vue, conseil, recommandation ou autre contenu fourni par un tiers est uniquement celui de ce tiers et non de la Banque Tangerine ou de ses sociétés affiliées. La Banque Tangerine et ses sociétés affiliées n’acceptent aucune responsabilité à cet égard et ne garantissent pas l’exactitude ou la fiabilité de toute information dans le contenu du tiers. Toute information comprise dans le contenu, y compris les informations relatives aux taux d’intérêt, aux conditions du marché, aux règles fiscales et autres facteurs d’investissement, peut être modifiée sans préavis, et ni la Banque Tangerine ni ses sociétés affiliées ne sont responsables de la mise à jour de ces informations.

Les Fonds d’investissement Tangerine sont gérés par Gestion d’investissements Tangerine inc. et sont offerts exclusivement en ouvrant un Compte de Fonds d’investissement chez Fonds d’investissement Tangerine ltée. Ces firmes sont des filiales en propriété exclusive de la Banque Tangerine. Un investissement dans un fonds commun de placement peut donner lieu à des frais de courtage, des commissions de suivi, des frais de gestion et d’autres frais. Les taux de rendement indiqués sont les rendements totaux composés annuels historiques, y compris les variations de la valeur unitaire et le réinvestissement de toutes les distributions, et ne tiennent pas compte des frais d'acquisition, de rachat, de distribution ou d'exploitation, ni des impôts sur le revenu payables par tout porteur de titres qui auraient réduit les rendements. Veuillez lire le prospectus avant de faire un placement. Les fonds communs de placement ne sont pas garantis, leur valeur fluctue souvent et leur rendement passé n’est pas indicatif de leur rendement dans l’avenir.