Enseigner aux enfants ce qu'est un compte bancaire

Écrit par Kelley Keehn

Le mardi 7 avril 2020

Bon nombre de parents aimeraient parler d'argent à leurs enfants, mais ignorent comment et par où commencer. J'ai écrit un livre (en anglais seulement) sur le sujet, qui explique mon système de quatre comptes bancaires et de la façon dont ils se complètent les uns les autres à mesure que votre enfant mûrit.

Comment enseigner à vos enfants ce qu'est un compte bancaire

5 ans et moins : (une tirelire et faites‑en un jeu)

Procurez‑vous une tirelire. À cet âge, l'idée est simplement d'initier vos enfants à l'argent en espèces et à la monnaie. Procurez‑vous autant de devises étrangères que possible. Même nos billets canadiens ont chacun une riche histoire. Ces conversations rendent les mathématiques et l'histoire amusantes et tangibles. Chaque dollar que votre enfant reçoit en cadeau peut aboutir dans sa tirelire. Laissez‑le la vider aussi souvent qu'il le souhaite pour acheter des choses amusantes.

6 à 10 ans : (deux tirelires et la notion d'épargne à court terme)

Conservez la première tirelire et procurez‑vous‑en une deuxième. Puisque votre enfant reçoit peut‑être maintenant une allocation et plus d'argent provenant de ses cadeaux d'anniversaire, il est temps de l'aider à répartir ses revenus et à se fixer des objectifs à court terme. Y a‑t‑il un forfait de natation ou de ski pour lequel il aimerait mettre de l'argent de côté dans les mois à venir ? Combien d'argent devrait être déposé dans sa tirelire pour les choses amusantes et dans l'épargne à court terme ? Il s'agit là de lui faire comprendre qu'il y a des dépenses pour lesquelles il faut épargner.

11 à 16 ans : (deux tirelires et un vrai compte bancaire pour les désirs à long terme)

Gardez la tirelire pour les choses amusantes, la tirelire pour l'épargne à court terme et ajoutez un vrai compte bancaire. La plupart des banques ont des comptes pour les jeunes. Si votre enfant a plus de 12 ans, apportez sa pièce d'identité. Pour les moins de 12 ans, apportez la vôtre pour ouvrir un compte en leur nom. Étant donné que votre enfant reçoit et gagne peut‑être plus d'argent à ce stade (en aidant à organiser des ventes‑débarras, à entretenir la pelouse et à pelleter la neige, ou encore en travaillant à temps partiel), il faut l'encadrer davantage par rapport à la répartition de son argent. Par ailleurs, il serait bon de lui faire comprendre l'importance d'un vrai compte bancaire (comment l'ouvrir et gérer le solde, les retraits et les dépôts).

C'est le moment d'introduire un élément d'enseignement sur l'épargne à long terme. Par exemple, il faut encore épargner pour le forfait de natation ou de ski (épargne à court terme), mais il y a aussi un voyage scolaire en Europe de prévu dans un an ou deux. Aidez‑le à visualiser son objectif (en créant un thermomètre cible) et à trouver des moyens créatifs pour augmenter ses revenus ou amasser des fonds. Comment ses revenus seront‑ils répartis en dépenses amusantes, en épargne à court ainsi qu'à long terme (compétences dont il aura besoin en tant qu'adulte) ?

16 ans et plus : (deux tirelires, un compte bancaire et un système de carte de crédit fictif)

Conservez tous les comptes précédents (deux tirelires et le vrai compte bancaire) et ajoutez un système de carte de crédit fictif. Supposons que des patins à roues alignées soient en vente et que vous, en tant que parent, acceptiez de les acheter pour votre enfant puisqu'il a épuisé ses autres comptes.

C'est le moment idéal pour enseigner à votre enfant comment utiliser le crédit de façon responsable en le faisant pratiquer avec la Banque parentale. Les parents fixent la limite de crédit, les paramètres de remboursement et les pénalités en cas de défaut. Faites‑le pratiquer ainsi avant qu'il n'obtienne une vraie carte de crédit.

Souvenez‑vous d'équilibrer l'épargne à court et à long terme, l'enseignement d'une utilisation responsable du crédit et le fait de garder une partie de l'argent pour s'amuser. Votre enfant sera ainsi bien parti pour devenir un adulte futé en matière d'argent.

Partager