Cinq tactiques pour vous aider à composer avec l'inflation
Écrit par Tangerine

Le mardi 25 octobre 2022

Au Canada, les prix augmentent à un rythme particulièrement rapide. Les consommateurs canadiens voient les prix augmenter pour à peu près tout – que ce soit l'essence, l'épicerie, les nouvelles voitures ou les logements.

Comment surveille-t-on l'inflation?

L'indice des prix à la consommation (IPC) est l'un des indicateurs économiques les plus connus au Canada. L'IPC compare, au fil du temps, le coût d'un panier fixe de biens et de services achetés par les consommateurs, comme la nourriture, le logement et les vêtements. Essentiellement, la variation en pourcentage du prix du panier est utilisée comme une estimation du niveau d'inflation dans l'ensemble de l'économie.

Alors que l'inflation a mis à rude épreuve les finances de nombreux ménages, voici nos cinq principales suggestions pour composer avec l'inflation.

Conseil no 1 : Revoyez votre budget

Personne n'aime les hausses de prix, mais la dernière vague d'inflation pourrait être l'occasion idéale pour reprendre le contrôle de vos finances en revoyant ou en élaborant votre budget.

Ne vous êtes-vous jamais demandé où allait votre argent chaque mois? Voici deux étapes simples pour suivre vos dépenses :

1. Calculez le revenu total que vous recevrez de toutes les sources – par exemple, revenu d'emploi, revenu de location ou d'investissement, pension alimentaire, retraite, etc.

2. Dressez la liste de toutes vos dépenses et divisez-les en deux catégories :

  • Les coûts non discrétionnaires ou obligatoires tels que les paiements hypothécaires, le loyer, l'électricité, etc.
  • Les dépenses discrétionnaires ou non essentielles, comme les repas au restaurant ou à emporter, les courses au café, etc. S'il reste de l'argent après avoir comptabilisé tous vos coûts non discrétionnaires, établissez un ordre de priorité pour ces coûts en fonction de ce qui est le plus important pour vous.

Votre budget peut être aussi simple ou aussi détaillé que vous le souhaitez, selon ce qui vous convient le mieux. Le plus important est d'établir un budget et de le réévaluer au moins deux fois par an pour vous assurer qu'il vous permet d'atteindre vos objectifs financiers à court et à long terme, ou chaque fois que vos revenus ou vos dépenses changent de manière significative.

Essayez l'outil Limite de dépenses de Tangerine pour vous aider à suivre les fonds supplémentaires qui pourraient être disponibles aux fins de dépenses ou être utilisés pour atteindre vos objectifs financiers.

Conseil no 2 : Restructurez vos dettes

L'inflation peut affecter considérablement votre style de vie, surtout si vous avez accumulé trop de dettes, qu'il s'agisse de cartes de crédit, de paiements de voiture ou même de prêts étudiants.

Avoir un plan clair sur la façon dont vous allez gérer vos remboursements et connaître les options qui s'offrent à vous sont deux excellents moyens pour réduire vos paiements mensuels, éponger vos dettes plus rapidement et conserver une sorte de contrôle sur vos finances.

Par exemple, vous payez peut-être plus d'intérêts que nécessaire, selon le type de dettes que vous avez. La restructuration de vos dettes peut vous aider à réduire vos paiements d'intérêts et à récupérer l'argent dont vous avez besoin pour vous libérer plus rapidement de vos dettes.

Si vous avez plusieurs prêts ou cartes de crédit, vous pouvez peut-être les regrouper sous une nouvelle demande de crédit afin de bénéficier d'un taux d'intérêt annuel et d'un paiement potentiellement plus bas. Il peut s'agir d'une marge de crédit garantie ou non garantie, ou même d'un nouveau prêt. Ainsi, vous n'aurez qu'un seul paiement facile à effectuer, ce qui devrait vous éviter beaucoup de stress.

Conseil no 3 : Évaluez vos options hypothécaires

Comme vous avez pu le constater, les périodes d'inflation sont généralement suivies ou accompagnées d'une hausse des taux d'intérêt, ce qui peut avoir un impact sur votre budget, surtout si vous avez une hypothèque. Il est important de comprendre comment vos paiements hypothécaires seront affectés par la hausse des taux :

– Si vous avez un prêt hypothécaire à taux fixe, vous ne serez pas affecté par les changements de taux avant la date de renouvellement.

– Si vous avez un prêt hypothécaire à taux variable, vous pouvez vous attendre à ce que votre taux d'intérêt augmente. Vous pourriez envisager de passer à un taux fixe, qui garantira votre taux pendant toute la durée du prêt. La plupart des prêts hypothécaires à taux variable vous permettent de les convertir en prêts à taux fixe. Vous devrez vous adresser à votre prêteur pour connaître les étapes à suivre et savoir s'il y a des frais de remboursement anticipé ou des frais à payer.

Conseil no 4 : Pensez à votre stratégie à long terme

Même si les périodes d'inflation peuvent être inquiétantes pour les investisseurs, il ne faut pas paniquer. Investir dans un portefeuille équilibré, contenant une combinaison d'actions et d'obligations, a plus de chances de dépasser l'inflation et de contribuer à bâtir votre patrimoine au fil du temps.

La répartition des actifs de votre portefeuille entre actions et obligations est un facteur déterminant pour atteindre vos objectifs d'investissement à long terme. Pensez aux obligations pour leur potentiel de revenu et pour amortir les chocs de votre portefeuille en cas de baisse des marchés boursiers. En revanche, les actions sont le moteur de croissance de votre portefeuille. Une allocation plus élevée en actions offre un meilleur potentiel de rendement à long terme, mais avec une augmentation correspondante du risque.

D'autre part, si votre portefeuille d'investissement détient une part importante d'actifs en espèces pendant une longue période, les rendements minimaux fournis par les liquidités peuvent tirer vers le bas la performance globale de votre portefeuille d'investissement. Vos avoirs liquides peuvent même ne pas suivre le rythme de l'inflation, vous laissant avec un rendement réel négatif.

Conseil no 5 : Envisagez de retarder les achats importants

Bien que vous ayez envie maintenant d'avoir mieux en termes de voiture ou d'appareils ménagers, il serait bien d'envisager de reporter ces achats importants à plus tard (si vous le pouvez), au moins jusqu'à ce que l'inflation atteigne un niveau plus stable.

Partager