Avez-vous de l'argent qui dort quelque part?

Écrit par Sara Jane Breault

Le mercredi 1 mai 2019

Comment peut-on oublier notre argent? Ça paraît presque impossible, on semble ne jamais en avoir assez. Pourtant, c'est beaucoup plus facile qu'on pourrait le croire!

Souvenez-vous, l'année dernière, quand vous êtes allé(e) retirer 40 $ au guichet. Vous en avez dépensé 20 $, mais l'autre 20 $, lui, s'est retrouvé oublié dans une poche de votre manteau à la fin de la saison.

Cette histoire se termine bien si, cette année, vous avez mis vos mains dans vos poches et vous avez retrouvé avec bonheur le 20 $ en question. Par contre, si entretemps, vous avez donné le manteau, eh bien… vous venez de perdre 20 $.

Quand on multiplie le nombre d'endroits où l'on dépose notre argent, on peut avoir le malheur d'oublier ceux qui sont moins souvent utilisés. Au Canada, on estime à 816 millions de dollars l'argent qui dort dans des comptes oubliés. Comme on dit, loin des yeux, loin du coeur!

Outre le fait qu'on pourrait oublier complètement l'existence d'un compte et perdre à jamais le montant qui s'y trouve, voici quelques autres bonnes raisons d'éviter de multiplier inutilement vos comptes-chèques.

Diminuer vos frais bancaires

Plusieurs banques imposent des frais mensuels pour l'utilisation d'un compte-chèques, et ce, pour chacun que vous possédez. Même si les frais peuvent sembler minimes au départ, multipliez-les par le nombre de comptes que vous possédez et ça peut finir par faire un joli montant qui s'envole chaque mois. Faire le ménage de vos comptes-chèques, ça peut aussi être une excellente occasion de rapatrier tous ses fonds dans un compte-chèques sans frais.

Éviter les frais d'inactivité qui grugent votre solde


Un compte-chèques, c'est fait pour transiter l'argent. Pour vous encourager à les utiliser comme tels, les banques chargent des frais d'inactivité si votre compte n'a pas enregistré d'opérations à l'intérieur d'une certaine période. Ces frais ont leur raison d'être : la banque doit maintenir des liquidités disponibles et entretenir son réseau, même si vous n'utilisez pas votre compte-chèques. Ceci dit, il n'y a rien de plus choquant que de perdre de l'argent en ne faisant rien.

Esquiver les frais d'insuffisance de fonds


Si vous aviez programmé un paiement sur un compte, mais que ce dernier n'avait pas assez d'argent pour le traiter, vous pourriez avoir le déplaisir de voir apparaître sur votre relevé de compte les lettres « NSF » assorties d'un joli petit montant. En plus de vous avoir coûté des frais parce que vous n'aviez pas les fonds disponibles pour le paiement, cela pourrait mener à une baisse de votre cote de crédit. En effet, certaines banques rapportent ce genre de bévue aux principales agences de crédits. Doublement coûteux! C'est après m'être fait prendre que j'ai moi-même changé de stratégie et élagué drastiquement mon nombre de comptes-chèques. On ne m'y reprendra plus!

Rapatrier tout au même endroit permet de donner de l'impact à ses sous


En multipliant les comptes-chèques, on peut perdre de vue de petites sommes, mais aussi des plus grosses. De plus, vous aviez peut-être un projet pour cet argent : un voyage, des études ou rembourser des dettes. En le laissant dormir éparpillé, vous ne le mettez pas à profit, alors que c'est si simple et facile de donner de l'impact à votre argent. En rapatriant tous les petits et gros montants qui sommeillent un peu partout, vous pourrez en profiter pour les déposer dans un vrai compte d'épargne qui permettra à votre argent de fructifier un peu plus que dans un compte-chèques, où le taux d'intérêt est beaucoup plus bas.

Un compte-chèques ne devrait être qu'un endroit où transite l'argent – une gare de triage qui sert à répartir nos sous entre nos différentes factures et comptes d'épargne. L'argent ne devrait jamais y rester bien longtemps, alors pas de raison de les multiplier à outrance!

 

Partager