Fraudes liées à l'emploi : sachez reconnaître les signaux d'alerte
Écrit par Kelley Keehn

Le lundi 21 octobre 2019

L'Internet facilite beaucoup les occasions de gagner un peu d'argent supplémentaire, mais assurez‑vous de ne pas aggraver votre situation financière en devenant victime d'offres malfaisantes ou d'arnaques à l'emploi.

Selon le Centre antifraude du Canada (CAFC), il y a une nouvelle vague d'offres d'emploi frauduleuses qui ciblent actuellement les Canadiens ou promettent des emplois au Canada.

Sachez reconnaître les offres d'emploi suspectes

Selon le CAFC : « Les consommateurs souhaitant travailler et émigrer au Canada trouveront des postes affichés partout sur Internet. Les fraudeurs utiliseront souvent le nom d'entreprises canadiennes, mais en indiquant leurs propres coordonnées. »

Le CAFC indique que les fraudeurs sont astucieux dans la manière dont ils essaient de gagner votre confiance pour vous soutirer des renseignements personnels. Par exemple, on pourrait susciter votre enthousiasme envers le processus d'entrevue en vous donnant un rendez‑vous par l'entremise de Skype, vous attirant ainsi dans le piège.

Lorsque vous aurez le sentiment que la possibilité et l'espoir d'une offre d'emploi existent vraiment, on vous demandera de remplir des formulaires comprenant des renseignements personnels et financiers qui pourraient être utilisés à des fins de vol d'identité.

On pourrait vous demander une copie de votre passeport ou un spécimen de chèque de compte personnel. Après tout, on aura besoin de faire un dépôt direct de votre salaire, non ?

Les fraudeurs s'assureront de paraître très officiels, comme si les communications provenaient d'un bureau haut placé au sein du gouvernement. Mais ce qu'ils cherchent véritablement à obtenir, ce sont vos renseignements personnels et financiers pour vous escroquer. Ne fournissez jamais de renseignements personnels : si ça vous semble trop beau pour être vrai, ça l'est probablement.

D'autres types de fraudes dont il faut être conscient comprennent les offres de travail à domicile, les offres de client mystère et plus.

Réfléchissez avant de réagir à une offre non sollicitée

Selon le CAFC, restez sur vos gardes lorsque vous jetez un coup d'œil aux sites Web de petites annonces gratuites en ligne. Celles‑ci pourraient cacher des fraudeurs cherchant à recruter leur prochaine victime potentielle. Vous pourriez recevoir de nulle part une offre par courriel assurant qu'on a trouvé votre curriculum vitae en ligne.

Les fraudeurs tenteront parfois de vous embaucher pour traiter des paiements au nom d'une compagnie. De quoi s'agit‑il au juste ? On vous leurre par un faux processus d'embauche en vous envoyant « accidentellement » trop d'argent dont on vous demandera ensuite de retourner l'excédent.

Qu'y a‑t‑il de mal là‑dedans ?

Souvent, on vous demandera de faire compenser un chèque ou un transfert d'argent frauduleux par l'entremise de votre banque. Au moment où vous réaliserez qu'il s'agit d'une arnaque, vous serez déjà tenus d'assumer le plein montant. Ne fournissez jamais vos renseignements personnels ou financiers à qui que ce soit, surtout si on est entré en contact avec vous par courriel ou par l'entremise des réseaux sociaux. Et si quelqu'un vous offre un paiement pour une chose que vous n'avez pas faite ou un remboursement pour une chose que vous n'avez pas achetée, considérez cela comme un signal d'alarme !

Savoir reconnaître les signes pour vous protéger

  • Faites attention aux messages non sollicités offrant un emploi.
  • Faites attention aux endroits où vous publiez votre CV. Les fraudeurs se servent de sites Web légitimes pour trouver des victimes.
  • Prenez le temps de faire des vérifications au sujet d'un employeur et de confirmer que celui‑ci cherche effectivement à embaucher du personnel.
  • Si vous recevez des fonds pour quelque raison que ce soit de la part d'un individu inconnu ou d'une entreprise inconnue qui vous demande de faire suivre cet argent ailleurs, ne le faites pas !
  • Un employeur légitime ne vous demandera jamais d'accepter de l'argent dans votre compte bancaire personnel. Il ne vous demandera pas non plus de lui remettre une partie de l'argent qu'il vous a versé.
  • Ne répondez jamais à un message texte ou à un courriel non sollicité.
  • Soyez prudent lorsqu'une « compagnie » utilise une adresse courriel sur le Web (comme Gmail ou Hotmail) pour faire des affaires plutôt qu'une adresse de son domaine personnalisé.
  • Si vous recevez un chèque ou des fonds déposés dans votre compte en réponse à une offre d'emploi, informez‑en votre institution financière immédiatement.
  • Si un emploi semble trop beau pour être vrai, c'est probablement le cas.

Si vous pensez avoir été victime de fraude, ou si vous pensez que cela est arrivé à une personne de votre entourage, veuillez communiquer avec le Centre antifraude du Canada au 1‑888‑495‑8501 ou rapportez‑la en ligne à antifraudcentre.ca.

Partager