On vous écoute

Par téléphone

24 h par jour, 7 jours par semaine
1-888-826-4374. Ou, si vous préférez, nous pouvons vous appeler

Par clavardage
Comptes d'épargne et Comptes-chèques

Lundi au vendredi : 8 h à 20 h HE
Fin de semaine : 9 h à 17 h HE

Investissements

Lundi au vendredi 8 h à 20 h HE

FAQ

Vous avez des questions ?
Consultez notre FAQ

En personne

Passez nous voir à l'un de nos emplacements Tangerine

Par la poste

3389 av. Steeles Est
Toronto, Ontario
M2H 0A1

Sur les réseaux sociaux

Ce que vos enfants peuvent apprendre grâce à une allocation

Écrit par Anne Papmehl

Le jeudi 5 juillet 2018

Une récente publication sur Facebook d'une mère d'Atlanta, en Géorgie, sur la manière qu'elle enseigne des notions d'argent à sa fille de cinq ans, a déclenché une fièvre médiatique.

La mère en question alloue 7 $ par semaine à sa fille. De ce montant, elle en reprend 5 $ pour son immobilier, son électricité, l'eau, le câble et la nourriture, pour que sa fille apprenne les concepts de base des coûts de la vie. Ensuite, elle lui laisse les 2 $ qui restent, et est libre d'en faire ce qu'elle veut.

Le 5 $ qu'elle reprend est déposé dans un compte d'épargne pour sa fille, qui y aura accès lorsqu'elle aura 18 ans — quand sa valeur sera de plus de 3 380 $.

Certaines personnes sur les médias sociaux étaient enragées de lire ceci, jugeant que cette leçon monétaire était trop intense. D'autres l'ont félicité pour montrer à sa fille le coût véritable de la vie et épargner pour son avenir.

Même si l'approche est un peu extrême, le désir de la mère que sa fillette saisisse les concepts de base de l'argent en est un que plusieurs parents partagent. L'argent de poche sert d'outil d'apprentissage formidable pour y arriver. En recevant un montant d'argent périodique avec lequel ils se débrouillent, les enfants apprennent les connaissances financières de base comme l'épargne, la budgétisation et la planification de leurs dépenses.

Comment donner une allocation ?

Les nouveaux parents pourraient avoir des questions sur quand commencer à donner une allocation, combien allouer, à quelle fréquence ou quand l'augmenter. Devrait-on l'associer à des tâches ménagères ou bien les accorder uniquement lors de mérite ? Les jeunes devraient-ils avoir le droit d'acheter ce qu'ils veulent avec, ou est-ce qu'il devrait y avoir des restrictions ? Quand est-ce que les parents devraient-ils arrêter les allocations ?

Même si les formalités varient de famille en famille, selon leurs valeurs familiales, leurs budgets et leurs préférences, il y a quand même des pratiques communes.

Des experts suggèrent que les parents commencent à donner une allocation vers l'âge de cinq ou six ans selon une formule basée sur l'âge – une petite somme multipliée par l'âge de l'enfant – puis qu'ils l'augmentent graduellement, à mesure que l'enfant grandit. Par exemple, vous pourriez donner entre 0,50 $ et 1,00 $ par jour aux jeunes de cinq ans. Ceci ferait au total entre 2,50 $ et 5,00 $ par semaine. Pour un enfant de six ans, ça pourrait être entre 3,00 $ et 6,00 $ par semaine.

Même si une allocation hebdomadaire est courante, certains parents préfèrent la distribuer mensuellement. Certains les laissent choisir : soit un petit montant une fois par semaine ou bien un plus grand une fois par mois. Ceci a un double avantage : le parent doit seulement payer une fois par mois et l'enfant apprend à mieux répartir ses dépenses.

Mettez l'accent sur l'apprentissage, pas l'épargne

Certains parents insistent de lier l'allocation aux travaux ménagers, mais ceci pourrait contredire l'attente que la famille travaille en équipe, où chaque membre est obligé de contribuer. Si l'enfant décide de sacrifier son allocation pour ne pas faire ses travaux ménagers, vous pourriez avoir un conflit compliqué à résoudre.

Il serait plus stratégique que l'allocation demeure indépendante. Les jeunes peuvent ainsi se concentrer sur le fonctionnement de l'argent et comment bien l'utiliser. Est-ce que cela signifie qu'ils sont libres de dépenser comme ils le veulent ? Ça dépend. Si l'enfant veut tout le dépenser sur des bonbons, les parents pourraient s'opposer à cet achat, selon leurs valeurs et leur jugement.

Quand devriez-vous arrêter de remettre une allocation ?

Il n'y a pas de date prescrite, mais les parents devraient considérer d'arrêter quand leurs enfants atteignent un certain âge ou commencent à gagner leur propre argent.

Peu importe votre méthode, la persévérance est clé. Les jeunes apprennent de leurs parents. S'ils voient que vous êtes constants et fiables dans votre gestion de l'argent — ce qui inclut les allocations — les chances sont qu'ils développeront les mêmes qualités dans leur propre gestion financière tout en grandissant.

Partager